L'aiguillée Sauvage

L'aiguillée sauvage

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

- page 1 de 12

Pyjama Babar

Oui, parce qu'à la maison, tout ce qui ressemble de près ou de (très) loin à un éléphant (genre un mammouth ou un hippopotame), c'est Babar.

Alors forcément, ce pyjama, il a eu un succès fou auprès de son petit destinataire...

Fanfare pyjama - top

Le haut est de nouveau issu du livre Mes Petits Habits (que je m'aperçois que je ne vous ai jamais présenté et que c'est un tort parce qu'il est vraiment génial).

Le tissu est un craquage total, que j'ai pisté quelques temps avant de finir par me lancer : il s'agit de la collection de flanelles bio dessinée par Rae de Made by Rae, pour Fanfare Fabrics
Ces tissus étant introuvables en France (du moins à l'époque où j'ai cherché), j'ai passé de longues heures à comparer les prix et frais de port sur une quantité non négligeable de sites et de boutiques Etsy pour finir par commander effectivement sur Etsy chez StorkAndMe

Fanfare pyjama - top detail Fanfare pyjama - top buttons detail

L'occasion d'étrenner ma toute nouvelle pince à pression KAM !

Fanfare pyjama - pants

Le pantalon, quant à lui, est fait d'après le patron de short de Dana, de Made : Kid shorts.

Fanfare pyjama - waistband detail Fanfare pyjama - pants leg detail

Par contre, mon bonhomme sortant tout juste du 18 mois j'ai pensé que le 2 ans irait mais il s'est finalement avéré qu'il a tout de suite été juste. Le tissu n'est pas du tout élastique et au bout d'une semaine la couture arrière avait craqué. Étant donné que nous étions en janvier, le coût du pyjama et l'effort que ça m'avait demandé de trouver le temps de le coudre, je n'étais pas prête à le ranger dans les cartons des affaires trop petites !
Après quelques réflexions sur la façon de remédier au problème, j'ai finalement "simplement" décousu les coutures de côté (et donc la ceinture) pour y rajouter une pièce. Celle-ci ne va pas jusqu'en bas pour 2 raisons : la 1ère étant la flemme de défaire (et donc refaire) aussi les bracelets de chevilles, la 2ème étant que l'ampleur des jambes était plutôt bonne.

Fanfare pyjama

Et voila, une saison de gagnée, mon petit dompteur porte encore son pyjama ces jours-ci :)

Par contre il ne fera pas d'autre saison, c'est maintenant le haut qui commence à devenir difficile à enfiler à cause du manque de souplesse du tissu qui rend compliqué l'enfilage des bras... Mais il semblerait que je sois à même de trouver de quoi me consoler pour la saison suivante :8

La robe d'Héloïse

L'inconvénient de la photo numérique, c'est qu'on a tendance à prendre tout un tas de photos, et puis ne pas les développer, les oublier dans un coin d'une carte mémoire ou sur un disque de sauvegarde. Et puis, un beau jour, on se dit qu'on va enfin trier tout ça... Ou du moins vider la carte mémoire pour refaire encore tout un tas d'autre photos :8

Mais le truc chouette, c'est qu'on retrouve sur des choses qu'on avait faites et puis oubliées, et que c'était bien dommage, comme cette petite robe faite l'été dernier pour ma nièce, toujours dans SON Liberty Umbel :)

Héloïse Umbell Dress

Bon, en vrai, je l'avais déjà montrée vite fait dans un billet "en vrac", mais elle méritait tout de même de plus jolies photos :@

Héloïse Umbell Dress

Je n'ai plus trop de souvenir de sa réalisation, il me semble que je l'ai faite à partir d'un patron d'une blouse raglan que j'ai élargi et adapté en haut, je ne peux pas vous en dire plus.
Si vous voulez faire une robe du même genre il y a l'incontournable tuto de la robe trémimi d'Innamorata !

Héloïse Umbell Dress

Un inconvénient tout de même, je voulais un effet XXL mais j'ai vu un peu trop long pour le nœud-bretelles, sa maman me l'a déjà signalé l'été dernier, il me faudra le lui reprendre cette année si elle veut (et peut) la mettre comme blouse.

Héloïse Umbell Dress

Et pour être chic jusqu'au bout des ongles, pour sa maman, les vernis assortis !

Héloïse Umbell Dress & Nail lacquer for his mum

Liebster...

Allez, je me lance, j'ai déjà laissé passer il y a quelques temps le tag de Makinkose (ouch, février ?!), je vais m'amuser à faire celui que m'a envoyé Maman s'ennuie :)

liebster.png

Le but du jeu ?
Raconter  11 choses sur soi, répondre aux 11 questions posées par la blogueuse qui nous l'envoie puis poser à son tour 11 questions à 11 blogs...

Ouch, je ne sais pas ce qui va être le plus difficile dans tout ça !

11 choses sur moi, donc...

  1. J'ai tendance à raconter ma vie en long, en large, en travers et en détail, que ce soit dans la vraie vie ou sur internet (ce qui va rendre cet exercice particulièrement corsé, il me faut essayer de trouver des nouveautés...)
  2. Je suis la reine de la procrastination : je me trouve toujours mille excuses pour repousser au maximum tout ce que je dois faire.
    Cela m'a amené à abandonné au fur et à mesure tous mes projets de cadeaux de Noël maison, le temps filant sans que je ne fasse rien, il a finalement fallu finir par admettre à un moment donné qu'il était trop tard.
  3. Découlant du point précédent : je suis une affreuse squatteuse d'objets, j'ai tendance à mettre un temps fou à rendre ce qu'on me prête MAIS je n'oublie rien (Meloncollie, si tu me lis...). Du coup, comme quand même je commence à me connaître, j'évite au maximum d'emprunter des choses.
    Par contre je ne me vexe pas si on me réclame, j'encourage même vivement mes généreux prêteurs à me rappeler les choses en me faisant honte si besoin :D
  4. Je sais me réveiller de mes propres cauchemars. Ou du moins j'essaie : je prends conscience que je suis en train de faire un cauchemar alors je fais tout ce qu'il faut pour essayer de me réveiller, parfois ça consiste à bouger dans le lit et faire du bruit pour réveiller mon mari pour qu'il me réveille parce que je n'y arrive pas toute seule. Oui, je sais, c'est tordu, mais ça marche.
    À son grand damn.
  5. J'ai une peur panique de la mort, il me vient parfois des crises d'angoisse, c'est d'ailleurs souvent le thème de mes cauchemars, à base d'étouffement ou de quelqu'un qui veut me trucider (voire, y arrive)
  6. Je suis une fausse calme : d'apparence tranquille je suis capable d'exploser d'un coup et hurler ou jeter des objets à travers la pièce ou par terre, de rage (avec la couture, ça va, ce ne sont jamais que des tissus qui ont volé, pas la machine ou les ciseaux).
  7. Je bois toujours des tisanes d'allaitement, juste parce que j'aime ça, moi qui n'avais jamais touché une tisane avant la naissance de mon fils.
  8. Je traîne sur internet depuis un petit paquet d'années, maintenant, depuis l'IUT où j'ai découvert l'irc en 1999 pour être exacte. J'y ai testé tout un tas de forme de communications et j'y ai fait un sacré paquet de connaissances, par les chats, forums et blogs, dont certaines personnes que je considère comme de vrais amis bien que ne les ayant rencontré qu'une fois, et d'autres que je vois bien plus souvent et qui sont bel et bien des amis avec qui le net est passé au second plan.
  9. IUT ? oui, j'ai fait un IUT, d'informatique. Au début j'ai travaillé dans le développement et depuis quelques années, suite à une mission chez un client, je fais essentiellement du support, tâche considérée comme ingrate par beaucoup dans le métier mais qui me plait beaucoup... Mon côté Saint Bernard peut-être ?
  10. J'ai un autre blog, en lien sur celui-ci mais qui passe plutôt inaperçu, surtout si on me lit via les flux RSS : wildblog
    Je me jure régulièrement que je vais m'y remettre mais je ne trouve rien de bien intéressant à y raconter depuis un moment... Un jour, peut-être...
  11. Je ne prends jamais de résolutions de nouvel an, mais cette année j'en ai pris plusieurs, peut-être (sûrement) un peu trop ambitieuses, mais je suis dans une période de remotivation, cette fois j'y crois. L'un dans l'autre, elles découlent finalement toutes de la même : arrêter le point n°2 ! Arrêter de toujours remettre au lendemain et trouver de fausses excuses et... commencer à continuer mes ouvrages en cours, prévoir les repas pour organiser un peu la maison (je jure que je vais le faire depuis 2 ans), suivre mon régime et mes cours de sport assidument, prendre les 5mn que je voudrais pour me maquiller le matin, poster tous ces courriers en retard, etc. etc.
Ouf ! J'ai réussi ! Une semaine seulement pour faire cette liste ! Introspection de début d'année, dur dur...
Alors, voila maintenant les réponses aux questions :
Pourquoi avoir créé un blog ?
Au début pour voir comment ça marchait "techniquement", et puis je me suis prise au jeu petit à petit avec un blog sur lequel je parlais (oui, 1 an 1/2 sans billet, je me permets de le mettre à présent au passé) d'informatique et de photo. Quand je me suis mise à la couture je me suis dit que ça n'intéresserait pas forcément mon petit cercle de geeks et d'amis et j'ai découvert qu'il y avait tout un tas de blogs dédiés à ça alors j'ai créé mon présent blog couture/tricot/travaux/tout ça.
Où fêterez-vous Noël (si vous le fêtez) ?
Dans ma belle famille, à Tours, cette année tout le monde a réussi à être là pendant 2 jours, nous étions 13, c'était vraiment une belle fête.
Quel est ton moyen de transport préféré ?
Je ne saurais dire si c'est vraiment mon préféré mais en tout cas c'est quasiment le seul, par obligation essentiellement : la voiture. J'habite dans une campagne dépourvue de moyens de transports simples, à 40km de mon travail.
Que lis-tu en ce moment ?
La nuit du renard, de Mary Higgins Clark. Je n'ai pas grand chose à en dire car je n'en suis qu'au début et j'ai tendance à m'endormir au bout de 3 pages donc ça n'avance guère...
Le soir qu'aimes-tu faire par-dessus tout ?
bof, pas grand chose hélas, je passe mes journées à rêver à touuuuuuuut ce que je ferai le soir, à échafauder plans et planning et une fois le soir venu je m'écroule sur le canapé et n'en bouge plus. Du coup je me mets un peu plus au tricot : c'est plaisant et j'ai moins l'impression de perdre mon temps devant la télé.
Quel type de sport pratiques-tu ?
Cette année je découvre le Pilates et j'aime bien, moi qui n'ai rien fait depuis des années (un peu de danse africaine mais c'était plus une distraction qu'un sport, il faut bien l'avouer) et qui ai des problèmes de dos ça me fait beaucoup de bien.
Poire ou chocolat ?
Poire ! Non, chocolat ! Non, poire ! Raaaaaaaaaaaah les deux !!!
Plutôt robe, jupe ou pantalon ?
Pantalon, surtout depuis que j'ai repris du poids, et puis pour passer sa journée assise dans un openspace c'est quand même le plus commode.
Plutôt été ou hiver ?
Hiver ! On peut se couvrir sous plein de couches de lainages chauds et douillés. Je crains beaucoup plus la chaleur que le froid, que j'aime bien.
Bain ou douche ?
Tant qu'on aura toujours notre vieille salle de bain pas agréable, douche ! Mais on est en train de prévoir des travaux alors qui sait, 2014 sera peut-être le retour du bain !
Talons ou chaussures plates ?
Pas de préférence dans l'absolu, ça dépend des jours, de l'humeur, des circonstances, de la tenue... tant qu'il s'agit de chaussures 8~
Pour la suite, j'avoue que je vais botter en touche, j'ai déjà mis bien longtemps à répondre... Et il ne faudrait pas que je commence mes bonnes résolutions trop brutalement, je vais encore laisser quelques trucs en suspens :D

Rob's snood

Les températures ont chuté d'un coup par chez nous, pas le temps de se retourner et de réaliser que ça yest, l'été est derrière nous, on a ressorti en vitesse les manteaux pour affronter le froid du matin.

Et c'est en ressortant châles et mitaines que j'ai réalisé que mon fils n'avait rien pour protéger son petit cou de tortue dépassant du blouson... Qu'à cela ne tienne, un reste de laine, 2 aiguilles 5,5 et 2 fois 1h plus tard il avait son mini snood !

mini snood

Dans la même idée que le bavoir bandana, une forme triangulaire pour bien couvrir devant et faire foulard de cowboy (oui, il faut chercher loin mais la tricoteuse VOIT le concept :big: )

Fait dans un reste de laine Malabrigo Yarn Rios, il m'en a fallu tout juste 20g mais quelques grammes de plus pour y rajouter quelques rangs n'auraient pas été de trop je crois, il est un poil juste.

Petit snood pour petit ouistiti sauteur

Vous voulez le même ? Fastoche, j'ai tout noté !

Vous pouvez retrouver le patron sur Ravelry :

 http://www.ravelry.com/patterns/library/robs-snood

Ou directement télécharger le PDF ici, allez, va ;)

pdf.gif Rob__s_Snood_-_fr-en.pdf

Les explications sont données en français et en anglais dans un seul même fichier.

Pyjama d'homme

Le temps de porter quelques semaines son pyjama puis encore quelques semaines pour poster les photos, il va me falloir pour la chemise suivante passer à la taille au dessus je crois bien... Car ce pyjama était un test, à la base !

Pour tester un patron de chemise et de pantalon, j'ai pris des morceaux d'une robe jamais portée et partiellement démontée (je ne crois pas que je l'avais montrée, un patron Burda pourtant chouette mais au rendu indescriptible qui n'allait pas, j'ai démonté les manches et en ferai peut-être une blouse sans manche pour cet hiver).

Pyjama d'homme - haut

Patrons issus du livre «Mes petits habits», traduction française du livre japonais «Boys & Girls Clothes»

Le jour où on m'a offert ce livre, j'étais encore enceinte et je sautais déjà au plafond, maintenant que j'ai commencé à l'expérimenter je confirme : c'est LE must-have de la couture pour les petits ! Si vous me suivez sur Instagram vous avez peut-être vu passer une blouse à petites voitures, c'est de ce livre qu'elle est issue elle aussi.

Ce modèle de la chemise est très simple à faire et pourtant très complet, presque une vraie chemise d'homme : empiècement dos, pli dans le dos, biais d'encolure... Ne manque que le pied de col et une vraie patte de boutonnage ! Ma maman et moi sommes toujours à la recherche du patron de chemise ultime pour moins de 3 ans avec tout ça et vrais poignets pour manches longue... on touche au but, je crois avoir presque trouvé !

Pyjama d'homme - dos Pyjama d'homme - col

J'ai fait le pantalon le plus basique, avec taille élastiquée et simple ourlet. Quand je le lui ai enfilé je l'ai trouvé un peu court mais finalement c'est parfait : enfin un pantalon sur lequel il ne marche pas ! Et ça donne un look très mignon, je referai les suivants comme ça :)
Un seul détail que je changerai : le système de passage de l'élastique, bien compliqué pour pas grand chose. Leur technique est de préparée une ouverture surpiquée, qu'on ne referme pas ensuite. Pratique si on veut pouvoir changer l'élastique mais à cet âge-là ils grandissent plus qu'ils ne grossissent (du moins mon fils est de ceux-là...) donc ça ne me servira pas, le pantalon devient bien court avant d'être trop serré.

Pyjama d'homme - détail pantalon

Pyjama d'homme - raccordLa pire erreur de tous les temps : un patron à carreaux pour un essai ! Même pas de simples rayures, non, des carreaux, que même si c'est juste un pyjama je ne PEUX PAS m'empêcher de faire les raccords, horizontaux et verticaux, mes yeux ne s'en remettraient pas... Bon finalement ce n'est pas parfait mais pour une première je trouve que je ne me suis pas si mal débrouillée

Pyjama d'homme

Voilà, la taille 2 ans est décalquée, yapluka lancer la machine pour les suivantes ;)

La mariée était en Sauvage #2 : Bellalice

Bellalice, c'était son petit nom sur le patron pour ne pas mélanger les pièces de patron avec celles de ma Belladone à moi... Car il s'agit donc là d'une Belladone... pour Alice !

Courageuse Alice qui a accepté de me faire confiance quand je lui ai proposé de lui faire sa robe de mariée alors qu'elle habite à 125km de moi...

De fil en aiguille, de brainstorming en recherche de tissu, sa robe "jaune ou verte" est devenu "blanche et jaune". Une seule constante, une certitude : ce serait une Belladone, mais avec un col en V, plus gai et qui lui allait mieux qu'une encolure ronde.

Passé quelques sueurs froides et une toile dans un coton basique, je me suis décidée à prendre mon courage et mes ciseaux à 2 mains...

Il a fallu quelques ajustements car Alice est grande mais finalement rien de bien sorcier et la toile lui est allé parfaitement du 1er coup, j'ai même dû supprimer la longueur que j'avais rajouté au buste. Donc à part la fermeture qui est devenue invisible et sur le côté et l'encolure que j'ai taillée en V, je n'ai fait que suivre le patron.
Ah si, une chose sur laquelle je me suis arrachée les cheveux : j'ai doublé la jupe, pour plus de confort et un meilleur tomber avec les chaleurs. Moi qui d'habitude réfléchi énormément et épingle tout avant de coudre, je ne sais pas ce qui m'a pris, j'y ai regardé mais pas à 2 fois et sûre de moi j'ai tout piqué... et tout démonté... 2 fois... J'ai vu le moment où j'allais devoir partir racheter de la doublure tellement je la voyais s'effilocher !

Un autre détail : pas la moindre surpiqûre et pas de parementure, que du biais maison taillé dans le satin de coton du haut et fini à la main à points invisibles :

Bellalice

Le tissu de la jupe provient du Dock des Tissus, boutique Toulousaine, il s'agit d'un satin de coton déstocké de la collection 2010 de Pascal Millet, une merveille au toucher, un plaisir à travailler :

Bellalice

Et voila quelques vues de la robe portée le jour J, l'ourlet ayant été fini environ 20mn avant de partir à la mairie nous n'avons pas vraiment eu d'occasion de faire une séance photo :D

Bellalice Bellalice Bellalice Bellalice

Et voila, merci Alice pour ta confiance et bravo d'avoir si bien mis en valeur cette robe, elle était faite pour toi ;)

Bellalice

Hobo Bag #2

Un deuxième Hobo Bag, pour ma maman cette fois, pour accompagner un knit kit et transporter joliment ses tricots

IMG_2436

Le tissu extérieur vient du Petit Comptoir, boutique Toulousaine regorgeant de centaines de trésors. L'intérieur est encore ce mystérieux rose vif qui s'est avéré très bien assorti.

J'ai gardé le même principe de poches que pour le mien : une avec rangements à crochets/stylos et une fourre-tout. J'ai aussi gardé mon anse rallongée afin de faire confortablement le nœud et ne pas avoir à le défaire.

IMG_2431 IMG_2433 IMG_2435

Rob's Colorblock

Toc toc ? Il y a quelqu'un ?

Bon bon bon... J'ai tout un tas de choses à vous montrer, dont certaines qui méritent un billet alors commençons par le commencement le dernier ouvrage en date et photographié : un pull !
Pas vraiment de saison mais je pensais que ça me prendrais bien plus longtemps à faire, alors j'ai commencé mi-juillet. Et finalement, l'ouvrage étant facile et plaisant, un petit mois m'a suffit pour le terminer ! J'en ai profité pour découvrir que même si je suis incapable de lever les yeux de mes aiguilles pour tricoter du point mousse et bien je ne suis pas malade en voiture... Une révélation pour les futurs voyages !!

Donc, je disais, un pull... en 1 mois... oui, vous vous doutez bien que ce n'est pas pour moi, ce n'est qu'une taille 2 ans :D
Mais si l'on compare au jacquard taille 1 an qui m'a pris 1 an, c'est quand même un joli score...

Rob's Colorblock

Patron Colorblock de Karen Borrel ; payant, disponible en Anglais, Français et Espagnol.

Pour la laine, j'ai de nouveau utilisé, comme pour le pull jacquard, la laine qui me restait d'un ouvrage détricoté, il s'agit de Bouton d'Or Baby Superwash, coloris minéral. Pour le blanc il s'agit de son équivalent chez Anny Blatt, la Baby Blatt, coloris naturel. J'ai tricoté les deux en fil double car ils sont plus fin que le fil et les aiguilles préconisé.

Rob's Colorblock - détail poche Rob's Colorblock - poche kangourou Rob's Colorblock - détail boutons & manche

Que dire de plus ? Et bien rien, le modèle est parfait, d'une clarté limpide et j'adore le rendu ! Je n'avais jamais fait d'encolure comme celle-ci et j'aime beaucoup : des rangs raccourcis sur l'arrière permettent de remonter l'encolure dos, ainsi on a une encolure plus habituelle et le dos n'est pas découvert comme souvent avec les modèles en raglan top-down.
Le bas du dos aussi est rallongé et c'est pas mal sur mon petit bonhomme qui a sa cambrure de bébé et ses fesses encore gonflées par les couches.
C'est peut-être un poil long mais pour un pull d'hiver ce n'est pas plus mal.
En revanche, comme d'habitude avec les modèles anglo-saxons la longueur des bras est parfaite !

Bref, ravie de ce joli petit pull, je vous recommande vivement ce patron, vivement cet hiver B)

En bref

Tout ne mérite pas toujours une séance photo et un billet, bien souvent la séance est zappée faute de temps, mais j'arrive en général à penser à faire une petite photo avant que ces petits ouvrages ne partent ou lorsqu'ils sont portés, alors voici un petit florilège des petites choses de ces derniers mois, mitonnés le soir devant la télé au coin du feu ou en volant 1h de temps de-ci de-là :)

Un bonnet à pom-pom pour Pompon (modèle I heart Cables par Justyna Lorkowska, gratuit mais en anglais)

Un bonnet et son col pour mon Papa (modèle Berruti par Wendy Neal, payant et en anglais)

Un foulard avec un coupon de lin et coton auquel j'ai simplement fait des ourlets roulottés

Une sacoche porte-doudou pour la moto de Pompon (qui a l'air de la détester et ne pense qu'à la retirer quand je la mets, encore un jour de congé bien employé...)

Une broderie réalisée quand j'avais 16 ou 17 ans et que ma maman m'apprenait à broder, j'ai enfin trouvé un torchon sur lequel la coudre :

Broderie d'il y a 16 ans

Une petite robe d'été pour ma nièce, en liberty Umbel :

Mon premier essai de jersey, qui m'a donné envie de réessayer, un sarouel tout simple pour mon spectacle de danse :

Un sac à ouvrage pour une brodeuse :

Et son étui pour ranger ciseaux et aiguilles :

La dernière en date, toute fraîche d'hier, un tablier avec la fin de mon coupon de Carnival Bloom qui attendait depuis tant d'années de trouver une destination :

Le tablier de Mathilde Le tablier de Mathilde

Et un en-cours, qui finira peut-être avant la fin de la pelote... ou peut-être pas... il n'a pas de patron, à vrai dire, et me sert de gri-gri pour m'occuper les mains et me vider la tête, c'est très efficace en tout cas :)

Tout d'un coup, rassemblés, tous ces ouvrages donnent l'air que je ne fais que ça de mes journées, mais rassurez-vous certains datent d'avant Noël et j'ai ces jours-ci tout juste l'impression de m'y remettre :D

THE jacquard

En général, les idées d'intro ou de détails à souligner dans mon billet me viennent au fur et à mesure de la réalisation. Mais des fois, je sèche. Des fois c'est quelque chose d'anodin alors finalement je ne le présente même pas (il me faudrait faire un petit billet pour montrer quelques menues choses réalisées ces temps-ci, tiens), des fois c'est réalisé tellement vite fait que je n'ai même pas le temps d'y penser et des fois... et bien des fois, la réalisation est tellement longue que j'en oublie ce que j'ai pensé de teeeeeellement spirituel à raconter !

THE jacquard, c'est devenu son petit nom ces temps-ci, après être passé par "mon beau jacquard, "oui, mon jacquard, pffff", "projet boulet", "le fameux jacquard" ou encore "le jacquard maudit"...

The Jacquard - 01

Commencé en Mai dernier (2012, donc) (le 29, très précisément, me dit Ravelry) je pensais tranquillement le faire dans l'été pour que mon choupinet d'amour puisse fièrement arborer son pull home-made l'hiver. Comme c'est un petit gabarit et qu'il met en général les pulls une taille en dessous que les autres vêtements qu'il met toujours pile à l'âge qu'il fait (oui c'est très clair, je sais, en gros il a mis le 6 mois à 6 mois et le 12 mois à 1 an), je prenais de la marge en faisant du 12 mois, le 2 ans s'annonçant bieeeeen trop grand !
Et c'était vrai, dans le fond, le 2 ans aurait été bien trop grand pour l'hiver dernier.
La seule chose à laquelle je n'avais pas pensé c'est qu'il me faudrait finalement 11 mois 1/2 pour venir à bout de ce pull !!

Travail de longue haleine s'il en est...

Je n'avais jamais fait de jacquard et j'ai été rassurée par une amie qui me disait en voyant le modèle qu'il n'y avait jamais plus de 2 couleurs par rangs (en fait il y a des rangs à 3 couleurs finalement) et que ce ne serait donc pas très difficile.
Armée de quelques blogs et de Youtube (notamment cette vidéo), j'ai donc appris à manipuler les fils (2 dans une main ou 1 dans chaque main) et les tisser tout en tricotant pour ne pas avoir de fils qui pendent sur l'envers, détail qui m'avait toujours fait détester les pulls en jacquard qu'on accroche en les enfilant, et vu qu'en plus c'était pour un petit qui ne sait pas encore s'habiller seul et n'est pas vraiment du genre à rester assis sagement en lisant des livres...

C'était un peu sportif mais amusant, j'aime bien les challenges et faire des trucs nouveaux donc pas de soucis de ce côté-là.

Et puis au fil des rangs est apparu un problème. LE problème, j'ai envie de dire : sans cesse une couleur se finit d'un côté pour reprendre de l'autre 2 rangs plus haut :bang:
Avec l'aide des copines du Tricothé j'ai alors développé 2 techniques :

  • avoir 2 pelotons de chaque couleur. Mais évidemment il arrive toujours un moment où les 2 pelotons se retrouvent d'un côté et où on a besoin de la couleur de l'autre ! D'où la 2ème idée :
  • travailler avec mes aiguilles circulaires non pour travailler en rond mais pour l'aspect "double pointe" afin de pouvoir repartir de n'importe quel côté du tricot, sans me soucier que ce soit un rang endroit ou enver

Évidemment il m'est quand même arrivé d'avoir une couleur d'un côté et une de l'autre, et devoir ainsi couper un fil ou l'autre, mais ça m'a permis au fur et à mesure de limiter les dégâts en nombre de fils à rentrer, car c'était ça qui m'angoissait.

La difficulté du pull a donc au final résidé essentiellement dans la quantité de pelotes durant le travail :

J'avais m'installer confortablement en prenant mon temps (d'où problème 1, je ne pouvais pas dégainer mon tricot n'importe où n'importe quand) il me fallait parfois plusieurs minutes entre 2 rangs pour ne rien emmêler et faire suivre correctement les bons fils :/ 

Mais bon, à force de travail acharné et acrobatique...

Dans des conditions parfois extrême...

Je suis finalement venue à bout de ce pull Bergère de France pour lequel j'avais eu un gros coup de cœur en feuilletant le catalogue et qui a bien failli avoir des manches unies, si les copines du Trico'thé n'avaient été là pour m'obliger me remotiver mois après mois !

Fini juste avant le coucher du soleil lundi soir, j'ai pu me précipiter dehors pour le photographier !

The Jacquard - 02 The Jacquard - 03 The Jacquard - 04

Pour la laine gris/bleu j'ai utilisé de la Bouton d'Or Baby Superwash, coloris minéral, récupérée d'un projet détricoté de gilet pour moi, et de la Fonty BB Mérinos pour les couleurs. Je vous laisse regarder mon projet Ravelry si le détail vous intéresse.

Et l'envers qui fait, lui aussi, ma fierté :

The Jacquard - 05 The Jacquard - 06

Je suis plus que ravie du résultat, il est magnifique, et heureusement vu le boulot ! Par contre, forcément, il comporte le défaut attendu au vu de la quantité de fils : des coutures grosses et un peu raides, ça gêne surtout au niveau des emmanchures, il faut faire très attention au moment de retirer le pull.
Et comme d'habitude avec les modèles BdF/Phildar/Droguerie (serait-ce un problème français ?) : des manches bien trop longues. Et ça c'est vraiment très gênant, déjà parce que c'est moche de devoir retrousser les manches, et puis surtout les finitions roulottées empêchent de les retourner correctement, ça se déroule tout le temps (un comble !).

Enfin bon, je suis quand même ravie et je laisserai le plaisir à ma belle-maman qui voulait tant le faire de lui faire le bonnet assorti pour l'hiver prochain !

En puis finalement j'ai de la chance cette année, la météo est avec moi : il va parfaitement à Robin (comme quoi le 2 ans aurait VRAIMENT été trop grand l'hiver dernier) et il a pu le porter hier toute la journée, et ce n'est pas fini, vivement la pluie ce week-end B)

The Jacquard - 07

Pavot printemps-été

Au début fût une doublure... Une soie pour laquelle j'ai eu un gros coup de coeur chez Etoffes des Héros, pour ne pas changer. A ce moment-là je savais juste que je voulais une veste de mi-saison, quand j'ai vu ce tissu j'ai SU que ce serait ma doublure.
Quelques temps plus tard, le matin même où les patrons Deer and Doe sont sortis, j'ai SU que je me ferais une veste Pavot.

Rester à trouver le tissu extérieur... Je voyais bien un genre de trench jaune, ou une veste gris clair avec les verticales soulignées de passepoil jaune... Et puis on fait parfois ce qu'on peut avec ce qu'on trouve en couture, point de gris clair à l'horizon, encore moins de jaune pâle au mois d'octobre, ce fût donc gris foncé. Ce sergé est plutôt fin mais du coup souple et agréable et très lumineux, ce qui le sauve de l'austérité de sa couleur.

Le temps de trouver le temps, le printemps fût venu et j'ai enfin réussi à m'y mettre, au détour de quelques RTT en semaine.
Après quelques essais pour tenter d'égayer un peu, j'ai finalement opté pour la solution sobre : les surpiqûres ton sur ton. Le passepoil faisait trop gros et les surpiqûres claires... Je ne sais pas comment dire, mais je ne les sentais pas !

pavot_02 pavot_03

Forte de mon expérience avec ma Belladone (toujours pas photographiée, c'est une honte, oui, je sais) et de mes 160 petits centimètres, j'ai fait une toile. Bien m'en a pris : une fois la taille réhaussée de 2cm, elle tombe par-fai-te-ment !

pavot_05

Comment ça, ça ne se voit pas sur ma superbe photo ? :@ C'est la moins pire de la série où on la voit portée de face :sweat:

pavot_01

J'ai très longuement hésité sur le col Claudine... du mal à sauter le pas... Et puis à défaut de meilleure idée, je me suis dit qu'après tout le patron m'avait plu tel quel donc je le ferais, je n'aime pas les vestes sans col et je ne voulais pas transformer totalement cette si jolie veste.
Un seul petit regret peut-être : la jupe tombe un peu trop en cloche, elle m'aurait mieux allé avec une forme plus évasée. Mais comme je ne la porterai certainement pas fermée en bas ce n'est pas très gênant.

pavot_04

Pour doubler la veste, cette fois je ne peux pas vous faire de tuto, j'ai travaillé au fur et à mesure en suivant en suivant la technique du patron de mon manteau noir, pour le montage mais aussi pour le dessin de la doublure à laquelle j'ai rajouté un pli d'aisance dans le dos. Pour ce qui est de la jonction avec la parementure, là j'ai fait totalement à la volée, je ne serais même pas capable de vous expliquer. Je peux juste dire comme détail que je n'ai pas cousu la doublure et l'extérieur au niveau de l'ourlet : j'ai fait un ourlet surpiqué pour le manteau et un ourlet à simple rentré, cousu à la main à points invisibles pour la doublure.

pavot_06 pavot_07

Le dessous de col reprend la doublure et les boutons viennent de ma mercerie préférée.

Bon et bien il n'y a plus qu'à espérer que les températures retombent un brin, je compte bien la porter après les vacances :@

Shtroumpfette Persienne

Au fait ! Je vous ai pas dit ! J'ai tricoté mes premières chaussettes !

Depuis des années je jurais mes grands Dieux que haha non des chaussettes jamais de la vie, même pas en rêve, c'est moche les chaussettes home made ! ... et puis j'ai pas le temps... et puis les aiguilles sont trop petites... et puis bon ok, celles-là ça va... et celles-là aussi... ohlala oui celles-là elles sont chouettes ! Bon, c'est bon, vas-y, envoie la Malabrigo Socks, ça doit pas être si sorcier...

Chaussettes de la Schtroumpfette - devant

Chaussettes de la Schtroumpfette - laine Malabrigo Yarn Sock coloris Persia

Pour ma première paire j'ai suivi le patron d'Elise, également publié sur In The Loop : les Chaussettes de la Schtroumpfette.
J'étais partie sur celui-ci car il me paraissait assez simple pour comprendre la construction, avec le jersey dans lequel on voit bien ce qu'on fait et qui monte facilement, mais tout de même un peu de déco avec la torsade derrière.

Chaussettes de la Schtroumpfette - dos

Décidément, c'est une manie chez Malabrigo de nous étonner avec leurs laines : j'avais repéré ce coloris chez Laine et Tricot et dans les ouvrages réalisés avec sur Ravelry, et puis quand l'écheveau est arrivé j'étais un peu déçue, finalement je le trouvais tristoune, je me suis dit que je n'avais pas eu beaucoup de chance avec cet écheveau par rapport à ceux que j'avais vu. Et finalement c'est en le tricotant qu'il se révèle, j'adore le résultat !

Chaussettes de la Sctroumpfette - dos et talon

Bilan : je suis plus que ravie ! Finalement j'ai trouvé ce modèle presque trop simple : on s'en fait tout un monde mais en fait ça n'a vraiment rien de compliqué, les chaussettes.
Mes chaussettes sont un poil trop grandes et la partie côtes n'est pas très élastique (j'ai découvert depuis un fil élastique et une technique pour ça, ce sera pour une prochaine fois) mais j'aime beaucoup la forme anatomique et le résultat est ultra confortable. Et puis la chaleur n'a rien à voir avec des chaussettes classiques, même les Damart n'arrivaient pas à me réchauffer les pieds alors qu'avec elles le problème est réglé instantanément !

Bref, tellement ravie qu'une deuxième paire est sur mes chaussettes, toujours avec la même laine mais dans un autre coloris qui est aussi en train de me prouver qu'il valait bien le coup :)

Avant de partir

Avant de partir, j'ai eu mon cadeau d'anniversaire... Alors j'ai ressorti mon Liberty préféré...

housse-tablette_01

Je l'ai assorti à mon lin bleu marine avec une étiquette en déco...

housse-tablette_02

Et j'y ai mis un bouton recouvert...

housse-tablette_03

Et voila ma toute nouvelle tablette prête à me suivre pour la semaine, dans l'avion et à l'hôtel B)

housse-tablette_04

Côté technique, j'ai longtemps hésité sur le type de rembourrage que j'allais utiliser car je voulais quelque chose qui se tienne et qui protège bien la tablette mais qui ne soit pas trop épais non plus, il faut que ce soit fin et facile à transporter. Pour ces aspects-là je suis plus que ravie, c'est exactement le résultat que j'attendais : j'ai entoilé les 4 épaisseurs de tissu (la housse est doublée de lin bleu) et j'ai utilisé la même technique que pour le sac à langer, à savoir rajouter une épaisseur de molleton thermocollant au tissu extérieur. Ce matériau permet de rajouter l'aspect protecteur du molleton et l'aspect rigide du thermocollant car c'est plus dense et rigide que du molleton habituel (du moins celui que j'ai utilisé, je ne sais pas s'il en existe diverses variétés, c'est fort possible).
En revanche, je suis toujours aussi nulle en entoilage : j'ai un mal fou à faire coller mon thermocollant et le temps de coudre la housse il était aux 3/4 décollé :/
C'est peut-être celui que j'ai utilisé qui était vieux ou moins bon, je ne sais pas, j'ai de toute façon toujours un peu de mal, je ne sais pas ce que je fais de travers.
Côté conception, un défaut que j'ai découvert en enfilant mon tablette dans sa housse : l'ouverture sur le grand côté fait que soit le bouton d'allumage est à découvert et je rallume la tablette dès que je l'enfile dedans, soit les ports de branchement sont à découvert et prennent la poussière. Mais bon, il y a de toute façon des choses de tous les côtés, sur les petits côté ça aurait été la prise casque ou la prise pour carte mémoire...

Bref, tout ça pour dire que j'ai une chouette housse qui me donne ENCORE PLUS envie d'utiliser ma tablette 8~

Noël 2012

Ce Noël, j'avais décidé de me remettre au fait main. Quelques objectifs en tête depuis l'été, j'ai commencé dès fin octobre mais n'ai pas tout réussi à faire (bien sûr, "quelques" c'est 1 par personne, voire 2...).

J'ai tout de même eu le temps de faire quelques pièces auxquelles je tenais particulièrement, donc le bilan est plutôt positif :)
Ça a été essentiellement du tricot, depuis quelques mois je trouve plus facilement le temps de m'y mettre car c'est calme, silencieux et ça ne demande pas de place, je peux donc le faire le soir dans le canapé tranquillement.

Tout d'abord un col pour ma mère, qui me disait déjà en janvier qu'elle admirait celui de ma sœur (que je n'ai jamais publié). Pour elle j'ai choisi un rose fuchsia :

Mummy's Marshmallow Fluff

Laine Malabrigo Yarn Magnum - Patron Marshmallow Fluff, en anglais et gratuit sur Ravelry

Pour ma cousine, une pièce toute simple mais que j'adore, dont je vais peut-être me faire une sœur jumelle avec le tissu qui me reste, une étole/écharpe (je l'aime bien en écharpe mais elle est assez large) dans un voile de coton gris à rayure lurex que j'ai doublé de voile de coton blanc cassé :

L'écharpe de Renata

Pour sa fille aînée, parce qu'elle aime autant que moi ce modèle (au passage, j'ai traduit le modèle en français, vous pouvez trouver la version française à télécharger sur Ravelry), un bonnet Aviatrix :

Chiara's Aviatrix

Laine Malabrigo Yarn Rios, coloris Paris Night - Patron Aviatrix en plusieurs langues et gratuit sur Ravelry

Bon, c'est là que j'ai manqué de temps pour Noël, la mère et l'aînée sont équipées, reste à faire un 3ème bonnet pour la 3ème fille de la famille !

Mais l'honneur est sauf, la petite Daphné n'a pas été oubliée pour autant et j'ai réussi à lui faire ce que j'avais prévu dès cet été... une petite robe...

Little punkette Little punkette Little punkette

Laine Ístex Létt-Lopi - Patron Skull Jumper taille 6mois/1an, en anglais et gratuit sur Ravelry

Et voila !
Il y a encore un bonnet que je dois refaire suite à... comment dire ? ... un léger soucis d'échantillon :big:

Monomaniaque

Ma sœur était fort déçue que l'homme ait finalement voté en faveur du bonnet presque-rose pour son fils... Oh, zut alors, il allait me falloir un nouvel écheveau pour faire un nouveau bonnet !

Je me ruai donc au plus vite sur mon ordinateur pour commander de cette précieuse Rios dont j'ai à présent envie de me faire une pile gigantesque pour pouvoir me rouler dedans.

Et décidément, ce coloris réserve bien des surprises : teints à la main et ayant des couleurs changeantes, tous les écheveaux sont différents. Et cette fois je tombais sur l'écheveau à majorité jaune/orangé que je recherchais la première fois !
Et cette laine est toujours aussi difficile à photographier : la pelote semble presque entièrement jaune quand on la regarde alors que c'est le violet foncé qui domine sur la photo.

Bref, en un mot comme en cent : un nouveau Quynn a vu le jour, à destination de ma nièce cette fois-ci !

Le Quynn d'Héloïse Le Quynn d'Héloïse Le Quynn d'Héloïse

Récidive

Mère et fils Mère et fils - 2

Patron Quynn adapté à la taille adulte

Bavoir bandana - le tuto

Mieux vaut tard que jamais, voici enfin le patron et un petit tuto pour le bavoir bandana !
J'ai revu le patron par rapport à la première version car elle ne me satisfaisait qu'à moitié : je le trouvais un peu trop large, du coup avec en plus le tissu éponge ça ressemblait trop à un bavoir à mon goût. D'autant qu'avec les lavages successifs, sans avoir vraiment rétréci, le tissu du bandana s'est resserré et laisse trop apparaître le tissu éponge sur les côtés.

Voici donc le patron, avec un repère de taille de 5cm pour vérifier que votre impression est bien à l'échelle :

bavoir-bandana.jpg Télécharger le patron du bavoir bandana



Lire la suite...

La table à langer d'Héloïse

Ma sœur est une mère beaucoup plus douce et attentionnée que moi, ses enfants ne sont pas déshabillés et changés à même un matelas en plastique froid et elle est prête à se sacrifier d'une lessive plutôt que d'un rapide coup d'éponge... Ma sœur, donc, avait besoin d'une housse pour son matelas à langer, un truc basique, vous voyez : une serviette éponge pliée en 2, 2 coutures et zoup, on enfile !

Ah mais oui mais non, ça va pas être possible... on ne fonctionne pas comme ça dans la maison sauvage... ma nièce sur une bête serviette pliée en deux O) on aura tout entendu O)

Justement, au moment où elle m'a demandé de lui faire ça, je suis tombée sur ce post d'Éolune qui commençait à préparer le trousseau de son fils. J'ai trouvé le concept génial, ça levait enfin le défaut que j'avais toujours trouvé aux housses de matelas : si bébé fait pipi dessus, c'est compliqué de l'enlever avec lui dessus. Là il suffit de retirer la serviette et hop, il y a toujours une couche de tissu dessous.

Je me jetais donc sur le tuto de la fabrique de crevette pour faire la housse de matelas à langer de mes ses rêves !
Tuto qui m'a été bien utile, vu que je n'avais pas de matelas à langer sous la main pour les dimensions (le mien n'est pas du tout comme ça, c'est un simple rectangle plat).

La table à langer d'Héloïse

La housse est faite dans un drap en lin de récup, le matelas dans une serviette éponge en coton dont j'ai gardé la bande du haut pour faire joli, j'aime bien...

La table à langer d'Héloïse

J'ai ajouté des pressions pour fermer la housse mais aussi pour tenir le matelas sur la housse.

La table à langer d'Héloïse La table à langer d'Héloïse

Je lui ai fait 2 matelas pour qu'elle puisse en avoir un quand elle lave l'autre. J'espérais trouver le temps de lui en faire d'autres par la suite... Un jour viendra !

La table à langer d'Héloïse

J'ai réalisé les appliqués et yoyo dans SON liberty Umbell, qui va parfaitement dans sa chambre.
Comble du chic et de la perfection, suite à une erreur j'ai entièrement fini les biais des 2 matelas à la main : pour commencer, je suis incapable de me rappeler qu'il vaut mieux commencer la pause du biais sur l'envers, je commence systématiquement sur l'endroit, et ensuite je très mauvaise à la surpiqûre du biais, dès les premiers centimètres j'ai commencé à partir de travers, le biais se tortillant... Plutôt que de m'énerver dessus pour obtenir un résultat moyen j'ai préféré m'arrêter tout de suite et faire ça à la main ! Finalement ça n'a été l'histoire que de quelques heures devant la télé (oui, la couture à la main c'est vraiment trop fatiguant, pfiouloulou).
L'ironie de la chose étant que le biais est au final bien plus régulier et joli sur l'envers...

Bonnets

Bon bon, avec les 18° qu'on a de nouveau depuis hier, on ne dirait pas, mais en début de semaine il faisait 4° !

Heureusement, je n'avais pas attendu le froid pour préparer quelques bonnets ! (en fait, si, mais ouf, un bonnet ça se tricote en moins d'une semaine...)

Tout d'abord pour le fils de la nounou à qui j'avais promis pour cet hiver un bonnet d'aviateur comme ceux de mon fils (il en a même eu 2 en gris tellement il me plaisait dans cette laine, je l'avais refait dans la taille au dessus quand le premier a été trop petit).

IMG_1501

Laine Malabrigo Yarn Rios, coloris Paris Night

J'en profite pour vous présenter mes petites cartes, réalisées il y a quelques mois sur une idée vue sur In the loop, où vous pouvez en télécharger à imprimer.
Ces cartes sont très pratiques pour le fait-main car parfois les gens n'osent pas laver en machine des choses qui pourraient l'être ou découvrent avec dépit qu'il ne fallait pas y passer quelque chose.
J'ai simplement repris l'idée et les cases et en ai fait de simples cartes recto/verso aux couleurs jaune et grise de mon blog.

IMG_1503

Côté pile, une bande grise me permet d'inscrire de quoi il s'agit, pour que le destinataire s'y retrouve

IMG_1504

Côté face, les instructions, avec une case "pressing" en plus et une case en moins pour le séchage.

Reste à ce que les gens sachent où ranger et retrouver ça... mais bon, c'est toujours mieux que rien, au moins l'information passe une première fois quand ils découvrent le cadeau !

Patron Aviatrix, gratuit sur Ravelry (en plusieurs langues mais le patron français n'est pas à jour).

Ensuite, deuxième bonnet, mon gros coup de cœur depuis un moment et la réalisation ne l'a pas détrôné !
Je crois que je suis tombée sur ce modèle au printemps en parcourant Ravelry à la recherche de ce qu'avaient fait les gens avec de la laine Malabrigo Yarn Rios. Le coloris Archangel m'intriguait particulièrement : les couleurs sont jolies mais semblent jurer affreusement, je voulais voir ce que ça donnait une fois tricoté. Quand je suis tombée sur cette réalisation, il me FALLAIT faire le même à mon lutin !
J'ai donc plus ou moins patiemment attendu l'automne et le salon des loisirs créatifs où, comble du bonheur, Gwenola participait, j'ai acheté mon écheveau de Rios Archangel (entre autres, bien sûr, je n'allais pas y aller juste pour ça, vous pensez bien, quel gâchis) et suis rentrée chez moi fissa me procurer le patron du Quynn et le tricoter.

IMG_1583 IMG_1584

Cette laine est un véritable mystère : outre les couleurs étranges qui sont si jolies une fois tricotées, la dominante finale est impossible à définir. J'aurais préféré un écheveau à dominante orange mais finalement c'est plutôt le rose/violet qui est plus présent, et pourtant, suivant la lumière et l'éclairage le bonnet semble parfois rose, parfois orange. A tel point que même mon mari, pas fan du tout du rose pour son fils, n'a pas voulu que je l'offre à une nièce, il a insisté pour qu'on le garde pour Robin !

IMG_1587 IMG_1590

Il faut dire que la forme est tellement jolie ! La partie mousse, moëlleuse et chaude sur les oreilles et le front, donne un aspect "casque" assez sympa, et la pointe n'est pas trop prononcée, finalement, ça ne fait pas trop lutin (là il l'avait sur le haut du crâne car je me battais pour l'empêcher de l'enlever).

J'ai dû tricoter la plus grande taille (51cm) pour mon fils qui, à 1 an, fait déjà 49,5cm de tour de tête et, ô joie ! cela m'a pris moins de la moitié de l'écheveau... Autant vous dire que j'ai déjà fait les calculs, monté les mailles et tricoté une dizaine de rangs pour le mien :D

Voila donc un nouveau bonnet préféré, l'aviateur blanc va devoir se préparer à une sacrée concurrence, il a de la chance qu'un de ses blousons soit gris et blanc !

Patron Qynn payant, en anglais et norvégien sur Ravelry.

Comment j'ai doublé la Belladone de Deer and Doe

Ma robe n'est pas encore tout à fait finie mais je ne résiste pas à publier ce billet technique avant car je ne sais pas quand j'aurai le temps de la finir et la photographier pour la montrer :)

Préambule

J'ai titré mon billet ainsi non par prétention mais au contraire par humilité, il ne s'agit pas de LA façon de doubler cette robe mais de MA façon. A l'heure où je rédige ce billet j'ai tout juste fini de monter la fermeture éclair et je vois déjà les points qui pourraient être amélioré : une façon plus académique serait d'assembler le haut et le bas de la robe avant, ce qui permettrait de monter plus proprement la fermeture éclair.
Mais j'ai avancé à l'aveuglette, sans savoir où j'allais ni si j'allais réussir, je n'ai donc pas voulu m'encombrer de tissu supplémentaire et me suis concentrée sur le haut de la robe, gardant pour échappatoire de ne doubler que la jupe si je réussissais pas. Le revers de la médaille est que je me suis finalement retrouvée encombrée de façon différente au moment du montage et de la fermeture éclair...
Bref, sachez donc que si vous le souhaitez, vous pouvez procéder dans cet ordre :

  1. former les pinces du haut et de la jupe
  2. préparer le haut du dos comme suit, à la 1ère étape
  3. assembler le haut, la ceinture et la jupe (tissu principal et doublure)
  4. monter la fermeture éclair
  5. suivre le tuto suivant
Autre point : toutes mes excuses, j'ai fait mon tuto avec ma vraie robe et non une toile, c'est donc une robe noire doublée de noir... croyez-moi, j'y voyais beaucoup moins bien que vous ne verrez sur mes photos :D
Aaaaah le plaisir de découdre du noir les jours de pluie :huh:

Lire la suite...

- page 1 de 12